Le monde entier a récemment découvert qu’il était possible de construire un stade de football pouvant accueillir 40 000 personnes à l’aide de containers maritimes.

A plus petite échelle, ce type de construction se développe déjà en France depuis plusieurs années. Il répond à des enjeux politiques et environnementaux d’une part, mais aussi à une volonté des français de réduire leur consommation énergétique.

Un engouement croissant pour l’habitat responsable et la rénovation énergétique qui fait naître des opportunités de visibilité multiples. Cette thématique touche en effet à de nombreux univers : bien-être intérieur, domotique, architecture, sécurité, design…

Tendances clés du marché de l’éco-habitat 🏡

Pour illustrer notre propos, nous avons réuni un ensemble de données et de chiffres clés issus d’études de marché publiées en 2021 et de courbes de tendance Google Trends.

Un intérêt croissant pour les modes de développement durable

Le bâtiment et l’habitat font partie des 6 grands secteurs concernés par les engagements du Grenelle de l’environnement aux côtés des transports, de l’énergie, de la santé, l’habitat,
l’agriculture et la biodiversité.

Face aux enjeux environnementaux que nous connaissons, société et consommateurs s’intéressent de plus en plus à des modes de conception plus durables.

En témoigne l’évolution de la recherche sur des termes comme « bioclimatique » (mode
d’architecture qui s’adapte à son environnement) ou « ecoresponsable », enregistrée ces 5 dernières années sur Google.

courbe Google Trends - écoresponsable - bioclimatique - habitat - étude de marché
courbe Google Trends - écoresponsable - écohabitat - habitat - étude de marché

En Auvergne-Rhône-Alpes, les appartements anciens étiquettés F-G se sont vendus en moyenne 6% moins cher que ceux de classe D.

Soulignons que, d’après cette même étude, la région Île de France fait figure d’exception : l’étiquette énergie n’a encore aujourd’hui que très peu d’impact sur les prix des logements. Ce qui est dû en grande partie à son indicateur de tension immobilière (24% d’ITI rien que pour Paris).

Si les chiffres diffèrent en fonction des régions, il faut retenir que les logements énergivores se vendent en moyenne moins cher que leurs équivalents mieux classés, et ce, quelle que soit la zone géographique.

La valeur verte est en passe de devenir la norme sur le marché de l’immobilier puisqu’à partir de 2023, les logements ayant le statut de « passoire énergétique » (classe énergétique F-G) seront progressivement interdits à la location.

 

Un marché de la rénovation énergétique en pleine expansion

Ces quelques chiffres communiqués par l’Anah (Agence Nationale pour l’Habitat) attestent d’une véritable massification de la rénovation énergétique :

En 2021, près de 650 000 logements ont été rénovés avec MaPrimeRénov’ pour un montant d’aides de 2,06 milliards d’euros dont 217,3 millions d’euros rien qu’en l’Île-de-France. Grâce à la subvention Habiter Mieux (aide à la pierre de l’Anah), ce sont 45 226 logements qui ont fait l’objet d’une rénovation.

Avec la généralisation des normes de basse consommation (- de 50 KWh/m2/an pour les bâtiments BBC) et la crise énergétique, les français cherchent de plus en plus à maîtriser leur consommation.

courbe Google Trends - écoresponsable - prime énergie - isolation - logement

Depuis le mois de juin 2022, le nombre de recherches Google en lien avec la prime énergie ne cesse d’augmenter

Ville durable : entre fantasme et réalité ? 🤔

De nombreuses initiatives sont aujourd’hui présentées comme la solution aux problèmes environnementaux auxquels nous devons faire face.

Constructions réutilisables, villes futuristes, projets fous (Neom en Arabie Saoudite) dont l’ambition première est de concilier nature et technologie.

À travers chacun de ces projets plus ou moins utopistes, voire complètement démesurés, se pose avant tout la question sociale, mais aussi, bien sûr, celle de la performance économique.

Quelle place pour l’être humain et la société dans cette transformation urbaine reposant sur un principe de développement durable indiscutable et prioritaire ?

Nous avons déjà pu constater les limites de ce type d’initiatives (citons l’exemple de Masdar City) qui ont oublié l’importance du tissu social et des expériences quotidiennes sous couvert d’écologie.

Paradoxalement, il semblerait qu’en la matière, « tout » reste encore à construire…

Toucher votre audience sur les médias qui parlent de ces sujets 🎯

Comme nous l’évoquions en début d’article, le marché de l’habitat regroupe tout un tas de sous- secteurs pouvant aller des nouvelles technologies à la décoration de jardin en passant par l’investissement immobilier.

Certains sites d’actualités ont consacré toute leur ligne éditoriale à cette thématique : Se Loger, Logic-Immo, Côté Maison, Le Blog de l’habitat durable

D’autres sites de presse très populaires communiquent sur ces sujets à travers des rubriques dédiées qui sont souvent tenues par des rédacteurs spécialisés : c’est le cas de La Tribune, Les Echos et Challenges avec leur rubrique Patrimoine ou encore 20 Minutes et sa rubrique Planète.

Si votre activité touche à ces thématiques, communiquer sur ces sites vous confère un double avantage :

  • Développer le branding et la notoriété de votre marque en étant cité sur des sources crédibles et réputées
  • Améliorer le référencement naturel de votre site en bénéficiant de l’autorité conférée par Google à ces médias et d’un contexte optimal pour l’intégration de vos liens (backlinks)

Vous souhiatez en savoir plus sur l’expansion du marché de l’habitat et de son impact sur le web depuis la crise sanitaire ? Rendez-vous juste ici ! 😊