Peaufiner son image de marque

Mon site est bien référencé, mais je voudrais aussi gagner en réputation, en crédibilité. Ce que j’aimerais, au fond, c’est donner à mes clients et partenaires commerciaux l’image d’une marque qui réussit et à qui l’on peut faire confiance.

Le problème, c’est que si je l’écris moi-même, qui me croira ? Peut-être que des articles dans la presse m’aideraient, mais je ne sais pas comment m’y prendre.

Quels journalistes contacter, et comment ?

La première difficulté que je rencontre, c’est de parvenir à identifier les journalistes auxquels je pourrais envoyer des communiqués.

Puis, même quand je parviens à dresser une liste, je ne trouve pas leurs adresses email ou leur numéro de téléphone, et je ne sais pas comment m’adresser à eux.

​Savoir intéresser ses interlocuteurs

J’ai en effet de bons produits ou services à vendre, mais les journalistes s’en désintéressent
complètement. Et si c’était ma façon de les présenter qui n’était pas la bonne ?

Est-ce que mes communiqués sont bien écrits, sur le bon sujet ? Est-ce que je connais le travail des journalistes au point de pouvoir personnaliser mon approche ?

A quoi servent les relations presse ?

Les relations presse n’ont pas les mêmes retombées qu’un travail sur le SEO et le référencement, même si elles peuvent contribuer à booster ce dernier.

D’abord, de potentiels clients peuvent découvrir une entreprise en lisant un article. Si les médias sont suffisamment bien ciblés, leur lectorat sera logiquement intéressé pour consommer les biens ou services que l’entreprise propose.

Autre impact de ces campagnes : l’amélioration de l’image de marque. Le fait d’avoir un article de presse qui parle de soi amène des clients, mais cela prouve aussi que ses produits ou services, et son entreprise de manière générale, sont reconnus. C’est un gage de confiance, qui peut rassurer des partenaires financiers ou de potentiels investisseurs.

C’est donc bénéfique… mais il faut assurer un travail difficile et de longue haleine avant d’en arriver là.

Préparer une stratégie

Il s’agit d’abord de cibler ce qui, dans une entreprise, pourrait intéresser des médias au point d’en faire un article. Les communiqués de presse doivent être précis, mais pas trop longs, percutants, et surtout, “anglés”. Cela signifie qu’ils doivent suggérer aux journalistes de possibles pistes pour rédiger un contenu qui colle à leur ligne éditoriale.

Parfois, il est aussi nécessaire d’imaginer des événements, pour mettre en avant l’entreprise. On peut enfin envisager des communiqués multi-marques, sur un thème précis.

L’important, c’est de travailler sur une stratégie de long-terme. Il faut d’abord, si ce n’est pas déjà le cas, faire connaître l’entreprise : qui est-elle, quelle est son histoire, pourquoi est-elle intéressante ?

Ensuite, on peut développer une stratégie plus précise : que va-t-on décider de mettre en avant, comment, à quelle période de l’année ? Qu’est-ce qui semble intéresser les journalistes, et à l’inverse, qu’est-ce qui ne les intéresse pas ? Les relations presse nécessitent des ajustements constants et beaucoup de créativité : c’est une course de fonds, plutôt qu’un sprint.

La pire chose à faire, dans ce domaine, serait de passer par des logiciels automatisés, qui enverront des communiqués impersonnels, à la chaîne. Ils sont capables d’estimer qu’un(e) journaliste spécialisé(e) dans les nouvelles technologies est une cible de choix pour parler d’un produit de gastronomie, ou qu’un(e) journaliste beauté souhaite recevoir une télévision pour la tester. Cela n’a pas de sens, évidemment, et donc, que très peu d’impact.

C’est là tout l’intérêt de s’adresser à des professionnels, pour se charger des relations presse.

Ce qu’en disent les experts

“L’impact positif des relations presse n’est plus à démontrer. Il est très complémentaire avec le SEO, la publicité ou des relations influenceurs. Mais trop de personnes pensent qu’il suffit d’envoyer le même mail à des centaines de journalistes, en espérant qu’ils mordent à l’hameçon. On se rend vite compte que ce n’est pas le cas…”

Perrine Signoret, chargée de communication

Et si c’était le bon moment pour commencer à y penser ?

Envie de passer à l’action, et de faire parler de votre entreprise ? C’est le moment de prendre les choses en main, et de penser à une véritable stratégie. Fini les mails qui finissent dans la corbeille (ou pire, dans les spams)…