Cet article consacré au contenu est la seconde étape de notre série dédiée aux bonnes pratiques de la création d’un site web 💪

Si vous avez suivi nos conseils, vous savez désormais comment choisir votre nom de domaine, monter et configurer votre site. Voyons désormais comment créer et structurer votre contenu 📰

Si vous possédez déjà un site et que vous animez régulièrement vos pages, cet article est aussi fait pour vous … 😉

Créer l’architecture de votre site

📢 Rappel : L’architecture (ou structure) est la manière dont les informations sont conçues et présentées sur votre site et la façon dont vos pages sont organisées et connectées entre elles.

Découvrons dès à présent le processus de création d’une architecture de site.

Regarder ce qu’il se passe chez vos concurrents

Même si votre site est tout beau tout neuf, vous n’allez pas strictement partir de zéro pour votre stratégie SEO. En effet, il y a de fortes chances que vous puissiez déjà vous inspirer des actions que vos concurrents ont déjà mis en place, en particulier en ce qui concerne la structure du site.

⚠️ Il ne s’agit pas bien sûr de faire du simple copier-coller.

Mais plutôt d’analyser comment vos concurrents ont construit leur site, organisé les informations (menus, sous menus, rubriques…), ainsi que la façon dont ils rédigent leurs contenus. 

N’hésitez pas non plus à jeter un œil sur leurs performances SEO 👀 !

Se concentrer sur les intentions de vos cibles

La première des choses à faire lorsque vous vous lancez dans la création d’un site internet est de savoir à qui il est destiné 🎯. 

C’est un élément que vous devrez toujours garder en tête, même lorsque votre site aura plusieurs dizaines d’années d’existence !

Pour connaître vos cibles sur le bout des doigts, il vous faudra analyser leurs besoins, leurs intentions de recherches, leurs motivations, leurs problématiques… bref, vous ne devrez rien laisser de côté !

Ensuite, vous devrez vous concentrer sur vos mots clés.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser des outils comme Google Trends ou encore SEMrush. Cela vous permettra d’inclure dans votre liste des requêtes différents volumes de recherche pour couvrir à la fois les demandes générales et les intentions très spécifiques.

Prioriser et catégoriser vos pages

Après avoir identifié vos mots clés stratégiques, il s’agit de les ventiler hiérarchiquement sur votre site web.

Notez toutes les sections principales et visualisez bien la structure, en passant aux sous-sections et aux pages spécifiques. 

Vous pouvez des outils de visualisation comme Flowmapp, Slickplan ou encore Mindnote pour avoir une image claire de l’arborescence de votre site les pages représentant vos catégories générales et celles qui  sont plus spécifiques. 

Pour finir, vous devrez déterminer de quelle manière toutes ces pages seront connectées entre elles 🔗.

Votre objectif est de transformer votre site web en un parcours fluide, simple et  clairement défini, permettant à  vos visiteurs d’atteindre facilement leurs objectifs.

Concevoir une structure d’URLS

Une fois que vous aurez défini la structure de votre site web avec toutes ses catégories, pages, etc. procédez à une structure d’URL simple et conviviale qui suit la hiérarchie de votre site.

En d’autres termes : utilisez des mots lisibles, faites en sorte que l’URL soit la plus courte possible, utilisez des mots clés pertinents, privilégiez les tirets (-) et, enfin, si vous avez un site multilingue, ajoutez l’attribut hreflang avec un indicateur de langue à chaque URL.

Penser aux  liens internes

Avoir des pages hiérarchisées et organisées c’est bien. Les connecter entre elles, c’est encore mieux.

La règle d’or ici est que chaque page doit avoir un lien pointant vers elle et provenant d’elle.

Vous pouvez travailler votre maillage interne en fonction des priorités que vous aurez défini pour chacune de vos pages : plus une page a de potentiel pour attirer un trafic ciblé, plus les liens doivent pointer vers cette même page.

Produire le contenu de votre site

Vous vous demandez comment écrire du contenu pour votre site ? Eh bien, vous êtes au bon endroit ! 😁

Définissez un objectif par page 

Avant de vous lancer tête baissée dans la rédaction d’un contenu, vous devez savoir à quoi chacune de vos pages va servir. 

Vous verrez que les pages de votre site auront des objectifs différents.

Par exemple, votre page d’accueil qui sert d’entrée principale, doit aider vos visiteurs à comprendre ce que vous faites en un clin d’œil. Le contenu doit donc inclure des informations clés mais son objectif est d’inciter les utilisateurs à parcourir les autres pages de votre site.

Vos landings pages auront des objectifs beaucoup plus ROistes comme la génération de leads, la prise de contact, la création d’un compte client… Les articles de blog, eux, seront là pour éduquer et renforcer la notoriété de votre marque.

D’autres pages pourront être uniquement conçues pour la génération de trafic, avec des choix de mots-clés très stratégiques …

De même que pour les objectifs, vous devrez également identifier et définir un mot-clé cible pour chacune de vos pages. 

Prenez soin de vos mots-clés

Une fois que vous avez rédigé votre contenu, relisez-le et assurez-vous d’avoir bien utilisé votre mot-clé. Une densité de mots-clés d’environ 1 à 2 % est idéale.

Utilisez-le également dans les éléments de contenu SEO suivants :

  • Le titre de la page 
  • Au moins un sous-titre 
  • La balise de titre (meta title) 
  • La meta description 
  • Les balises alt d’image (texte alternatif)

Respectez les règles essentielles du SEO

Pour lundi prochain : à copier 100 fois🖋️😆

Je choisis les bons mots clés, je ne copie pas sur les voisins, j’utilise les redirections, je limite le temps de chargement, je renseigne les meta description, je ne fais pas de SEO Black Hat, j’utilise les balises, je crée des liens internes et externes, je regarde régulièrement mes performances…

Bref, je respecte les règles SEO !

Animez votre site avec un blog 

Le blog est un excellent moyen de générer du trafic vers votre site web et de booster votre référencement naturel. 

Plus votre blog est riche, plus les moteurs de recherche auront de contenus à explorer et à indexer. Et donc, plus votre site est reconnu comme une ressource d’informations précieuse pour les internautes. 

Ne sous-estimez pas le potentiel du blog : investissez du temps et des ressources !

Pensez au site multilingue 

Proposer un site en plusieurs langues n’est techniquement pas très compliqué, il faut néanmoins prendre en compte certains aspects pour ne pas pénaliser votre référencement.

Même si vous avez un site français qui se positionne en tête des résultats de recherche, il n’y a aucune garantie que, si vous le traduisez en anglais ou en espagnol (par exemple), les versions étrangères fonctionnent aussi bien.

Voici donc les règles à suivre :

  • Conserver le même CMS : tous vos sites seront ainsi mis à jour en même temps et cela réduira l’espace d’hébergement. 

Nous vous conseillons de privilégier Drupal, WordPress, ou Magento si vous avez des ambitions à l’international.

  • Effectuer une recherche de mots-clés multilingues : les mots-clés sont différents d’un pays à un autre.

Par exemple, si vous avez un site de location de vacances et que vous souhaitez vous développer au Royaume-Uni :

→ mots-clés en français : “location de vacances” = 135 000 VDR

→ traduction en anglais “vacation rental” = 90 VDR

Il conviendrait alors plutôt d‘utiliser “holidays” = 368 000 VDR

Si vous développez un site aux États-Unis, les mots-clés changeront à nouveau, il est donc important d’analyser les volumes de recherche pour tous ces différents pays.  

  • Utiliser la balise hreflang : elle permet d’indiquer à Google et aux autres moteurs de recherche les différentes variantes linguistiques que vous proposez.
  • Ne cédez pas à la tentation de la traduction automatique : pour traduire les contenus de votre site (pages, articles, méta description…), l’intelligence artificielle peut sembler être une solution très alléchante.

Mais attention !  

Cette technique, bien que prometteuse, laisse encore à désirer. Les robots ne connaissent pas encore toutes les subtilités de nos différents langages, alors nous vous conseillons de favoriser la plume des rédacteurs bilingues ! 

  • Créez des liens multilingues : Vos liens doivent provenir de pages écrites dans la même langue que votre site. 

Il ne faut surtout pas manipuler le texte d’ancrage (par exemple, n’écrivez jamais d’articles en anglais en utilisant un texte d’ancrage en allemand), car Google pénalise cette pratique. 

À suivre : monétiser votre site

La semaine prochaine, nous aborderons les méthodes pour monétiser votre site web. Alors restez connecté(e) !

Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager auprès de votre réseau 🤳.