En 2018 les sites e-commerce devront mieux monétiser leur trafic

En 2017, ce ne sont pas moins de 1,029 milliard de transactions en ligne qui ont été effectuées en France, soit une augmentation de 23% par rapport à 2015*.

Fortement concurrentiel, le marché du e-commerce en France pousse les sites marchands à se diversifier sans cesse, par le biais de différentes techniques, dont celle de la monétisation.

Figurant parmi les principaux leviers stratégiques pour améliorer la rentabilité d’un site e-commerce, la monétisation peut se traduire sous différents aspects. La satisfaction des internautes demeurant une priorité, il est recommandé de toujours veiller à la qualité et la cohérence du contenu que l’on choisit de diffuser sur son site internet ou son blog.

En effet, monétiser son blog ne doit pas le transformer en une surenchère de publicité qui aurait pour conséquence d’entraver l’expérience utilisateur.

Top 5 des solutions à mettre en place pour monétiser son site e-commerce

Google Adsense

Simple à mettre en place et totalement gratuit, cet outil de Google consiste à insérer de la publicité sur son site web, sous forme d’annonces. Le propriétaire du site internet et/ou du blog a la possibilité de choisir le type d’annonces qu’il souhaite afficher ainsi que l’emplacement de l’annonce sur le site. Le fonctionnement de Google Adsense repose sur un système de rémunération au clic (appelé aussi « coût par clic » ou « CPC »), au même titre que Google Adwords.

monétiser son site

Exemple d’intégration publicitaire – PriceMinister

Netlinking

Cette technique qui consiste à vendre des liens pour insertion sur son site web permet d’augmenter la visibilité de ses partenaires en leur faisant bénéficier de l’audience du support concerné. Toutefois, le netlinking doit être pratiqué dans les règles de l’art : il doit être le plus naturel possible. Il s’agit donc de faire appel à des sites web dont la thématique est plus ou moins similaire.

Drop shipping

Le drop shipping consiste à vendre un ou plusieurs produits en le faisant livrer directement au client par le fournisseur. Il s’agit donc de jouer le rôle d’intermédiaire entre les deux parties concernées. Cette solution de monétisation présente plusieurs avantages, notamment celui de ne pas avoir à gérer d’éventuels stocks ou de service après-vente. Mais il permet également de « tester » certains marchés sans avoir à s’engager financièrement.

Monétisation au « lead »

Fréquemment utilisé par les régies publicitaires, ce type de rémunération consiste à monétiser de l’espace publicitaire sur le web. Il peut s’agir de bannières publicitaires, de jeux concours ou encore de logiciels à télécharger. Au même titre que Google Adsense, la monétisation au lead fonctionne au « coût par lead », un « lead » correspondant à l’action de clic de l’internaute, qui déclenche ainsi la rémunération CPL.

Guest blogging

Cette technique d’animation consiste pour l’éditeur d’un support web (site internet ou blog) à inviter un blogueur, généralement expert dans son domaine, à s’exprimer sur son propre site. En rédigeant du contenu lié à son métier, le blogueur invité bénéficie ainsi de la visibilité du support sur lequel il s’exprime et de l’image d’« expert » qui lui est attribuée. Le guest blogging fait aujourd’hui partie des sources majeures de netlinking.

*Publication FEVAD 2017 (Fédération du e-commerce et de la vente à distance)

By | 2017-12-29T16:49:42+00:00 décembre 29th, 2017|Performance Digitale|4 Comments

About the Author:

Fondateur de develink.com

4 Comments

  1. Faire-connaitre.net 8 janvier 2018 at 4 h 30 min - Reply

    On y pense pas forcément quand il s’agit de e-commerce, mais ce n’est pas une mauvaise idée de diversifier ses sources de revenus. Merci pour l’article !

    • Marc Turkesteen 8 janvier 2018 at 9 h 53 min - Reply

      Merci pour ce retour, en effet, les taux de conversion e-commerce sont souvent autour de 1, 2, voire 3%, et pourtant 80% de l’investissement marketing continue d’être concentré sur l’acquisition de trafic. Ça laisse un boulevard pour les solutions d’optimisation et de monétisation.

  2. Chloé Ribot 8 janvier 2018 at 10 h 21 min - Reply

    Il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de faire la distinction entre ces différentes techniques de monétisation… Merci pour cet article, du coup, j’y vois plus clair !

    • Marc Turkesteen 8 janvier 2018 at 10 h 35 min - Reply

      Merci Chloé, on est à ton service si tu veux d’autres éclaircissements.

Leave A Comment